HISTCONGO

                  1885-1960

                            recherche sur l'entièreté du site

INEAC (1933-1962)

L'INEAC (Institut National pour l'Etude Agronomique du Congo belge) 1933-1962, était une station de recherches agronomiques réputée mondialement et une des plus belle réalisation de l'Etat dans la colonie. En 1960, il y avait au Congo 266 universitaires  et 252 adjoints et auxiliaires dont 82 Congolais, Ruandais et Burundais. Il y avait à Bruxelles 16 universitaires et 22 auxiliaires. L'INEAC employait plusieurs milliers de travailleurs dans ses différentes stations. 

La notice du WIKIPEDIA (français) est assez farfelue, WIKIPEDIA  (anglais) prétend que l'INEAC était critiqué pour avoir axé ses recherches sur les cultures industrielles exportables. C'est évidemment faux : l'INEAC au Congo comprenait 21 divisions de recherche, à savoir : une division du palmier à huile, une division de l'hévéa, une division du caféier et du cacaoyer, une division des plantes vivrières, une division de botanique,une division de phytopathologie et d'entomologie agricole, une division de chimie agricole, une division forestière, une importante division d'agrologie (pédologie), une division de génétique, une division de climatologie, une division de physiologie végétale, une division de mécanique agricole et du génie rural, une division de zootechnie, une division d'hydrobiologie piscicole, une division de biométrie, une division de plantes économiques diverses, une division d'économie agricole,un bureau des engrais, un bureau des essais de phytotechnie générale et une bibliothèque scientifique. En Belgique on avait : un Bureau climatologique, un Bureau des introductions, la Flore du Congo belge, un Laboratoire des sols et une bibliothèque identique à celle de Yangambi.

Mais l'INEAC c'est également toute une série de publications scientifiques et techniques (160 livres), une Flore des spermatophytes (9 volumes et un tableau analytque des familles), un Atlas anatomique des bois du Congo belge (5 volumes), des Cartes des sols, de la végétation et de l'utilisation agronomiques de différentes régions du Congo, du Rwanda et du Burundi ( 30 livraisons comprenant des livrets explicatifs), une collection in 4° d'une trentaine de volumes et 4 Atlas climatologiques, une quarantaine de livres Hors série comprenant notamment les rapports annuels, des Comptes rendus de colloques, des normes de main d'oeuvre etc., un Bulletin d'Information bimestriel publié avec le Bulletion agricole du Congo belge et du Ruanda-Urundi, des milliers de Fiches bibliographiques (3.000 par an) qui, outre les indications bibliographiques habituelles comportent également un compte rendu sommaire et un indice de classification. Tous ces documents sont échangés contre des publications similaires d'autres stations de recherches dans le monde lesquelles constituent l'essentiel des deux bibliothèques scientifiques de Yangambi et de Bruxelles.

Tous les travaux scientifiques et techniques originaux non publiés ont été rassemblés et reliés dans 120 volumes. L'INEAC organise également des colloques internationaux (notamment en pédologie) et des rencontres périodiques avec les services agricoles de la colonie, les stations de recherches privées ( notamment celle des HCB) ou les directions des écoles d'assistants agricoles. Il met en place et supporte des commissions spéciales comme celle de la lutte anti-érosive.

L'INEAC c'est encore un marchand de graines et de semences pour les entreprises agricoles privées de la colonie, graines et semences qui sont distribuées gratuitement aux communautés agricoles locales et aux paysannats répartis dans toute une série d'écotopes différents.

Un résumé de tout ce travail est repris dans un livre que WIKIPEDIA aurait dû avoir comme source: Can primitive farming be modenized par Jurion et Henry livre publié également en langue française sous le titre : De l'agriculture itinérante à l'agriculture intensive

Parastatal scientifique indispensable pour le développement de l'agriculture paysanne du Congo. Institution abandonnée par l'Etat congolais en 1960 et assassinée par le Ministre Weregemere en 1962 malgré les efforts desespérés du directeur général Jurion. La relation de cette histoire est résumée dans le livre CONGO (1940-1963);Fracture et conséquences

Les photos de cette rubrique ont été prises entre 1933 et 1960.

On peut trouver d'autres photos de Yangambi sur l'excellent site www.stanleyville.be de Jean-Luc Ernst.

.

  • Centre d'essai de Kusunguru. Essai de pyrèthre

    Centre d'essai de Kusunguru. Essai de pyrèthre

  • station de Mvuazi. Verger d'agrumes.

    station de Mvuazi. Verger d'agrumes.

  • Station de Yangambi. Parcelle de multiplication du riz.

    Station de Yangambi. Parcelle de multiplication du riz.

  • Mission antiérosive (MAE).. Poste de Luberizi

    Mission antiérosive (MAE).. Poste de Luberizi

  • Station de Nioka. culture mixte Haricot-Manioc

    Station de Nioka. culture mixte Haricot-Manioc

  • Station de Bambesa. Boutures de cotonnieren pots

    Station de Bambesa. Boutures de cotonnieren pots

  • Station de Kaniama. Parcelle de tabac

    Station de Kaniama. Parcelle de tabac

  • Yangambi. Gene pool d'atachides

    Yangambi. Gene pool d'atachides

  • Yangambi. Essai d'écartement , parcelle de soja

    Yangambi. Essai d'écartement , parcelle de soja

  • Yangambi. Parcelle de sélection du manioc.

    Yangambi. Parcelle de sélection du manioc.

  • Station de Keyberg. Essai sur fraisiers

    Station de Keyberg. Essai sur fraisiers

  • Laboratoire de pédologie Yangambi

    Laboratoire de pédologie Yangambi

  • Yangambi station météorologique types de pluviomètre

    Yangambi station météorologique types de pluviomètre